Comédie

Comme des Garçons

Ecoutez la critique du film « Comme des Garçons » à 40:00

Synopsis du film ‘Comme des Garçons’ :

Reims, 1969. Paul Coutard, séducteur invétéré et journaliste sportif au quotidien Le Champenois, décide d’organiser un match de football féminin pour défier son directeur lors de la kermesse annuelle du journal. Sa meilleure ennemie, Emmanuelle Bruno, secrétaire de direction, se retrouve obligée de l’assister. Sans le savoir, ils vont se lancer ensemble dans la création de la première équipe féminine de football de France.

Note du film : ★

Retrouvez tous les épisodes de CINECAST ici : http://cinecast.be/category/podcast/ 

Lien vers la page Facebook : www.facebook.com/cinecastbe/
Lien vers le compte Twitter : twitter.com/cinecastbe

Le Twitter de Guillaume : twitter.com/guiherinckx
Le Twitter de Thibault : twitter.com/thibaultvdw

Taxi 5

Ecoutez la critique du film « Taxi 5 » à 07:10

Synopsis du film ‘Taxi 5’ :

Sylvain Marot, super flic parisien et pilote d’exception, est muté contre son gré à la Police Municipale de Marseille. L’ex-commissaire Gibert, devenu Maire de la ville et au plus bas dans les sondages, va alors lui confier la mission de stopper le redoutable « Gang des Italiens », qui écume des bijouteries à l’aide de puissantes Ferrari. Mais pour y parvenir, Marot n’aura pas d’autre choix que de collaborer avec le petit-neveu du célèbre Daniel, Eddy Maklouf, le pire chauffeur VTC de Marseille, mais le seul à pouvoir récupérer le légendaire TAXI blanc.

Note du film : 0

Retrouvez tous les épisodes de CINECAST ici : http://cinecast.be/category/podcast/ 

Lien vers la page Facebook : www.facebook.com/cinecastbe/
Lien vers le compte Twitter : twitter.com/cinecastbe

Le Twitter de Guillaume : twitter.com/guiherinckx
Le Twitter de Thibault : twitter.com/thibaultvdw

Mme Mills, une voisine si parfaite

Ecoutez la critique du film « Mme Mills, une voisine si parfaite » à 35:25

Chaque semaine, Thibault et Guillaume décryptent l’actualité du grand écran et parcourent les films à l’affiche dans CINECAST, le podcast cinéma. Au programme de l’épisode 16 : la surprise belge « Une Part d’Ombre », le road trip californien d’une quinquagénaire japonaise « Oh Lucy ! » & le ‘cas’ Sophie Marceau « Mme Mills, une voisine si parfaite ».

Synopsis du film ‘Mme Mills, une voisine si parfaite’ :

Hélène est éditrice de romans à l’eau de rose et mène une vie rythmée par le travail. Elle se réfugie dans les livres, persuadée que la vie y est plus belle que dans la réalité. Se complaisant dans une certaine routine, son quotidien va être bouleversé par l’installation d’une nouvelle voisine, Madame Mills. Cette vieille américaine excentrique va prendre rapidement une importance insoupçonnée dans la vie d’Hélène. Mais les apparences sont parfois trompeuses….

Note du film : 0

Retrouvez tous les épisodes de CINECAST ici : http://cinecast.be/category/podcast/ 

Lien vers la page Facebook : www.facebook.com/cinecastbe/
Lien vers le compte Twitter : twitter.com/cinecastbe

Le Twitter de Guillaume : twitter.com/guiherinckx
Le Twitter de Thibault : twitter.com/thibaultvdw

The Disaster Artist

Ecoutez la critique de « The Disaster Artist » à 1:05:48 

Chaque semaine, Thibault et Guillaume décryptent l’actualité du grand écran et parcourent les films à l’affiche dans CINECAST, le podcast cinéma. Au programme : le très attendu « Black Panther », le poétique « Call Me By Your Name », l’envoûtant « Phantom Thread » et le comique « The Disaster Artist ».

Synopsis du film ‘The Disaster Artist’ :

En 2003, Tommy Wiseau, artiste passionné mais totalement étranger au milieu du cinéma, entreprend de réaliser un film. Sans savoir vraiment comment s’y prendre, il se lance … et signe THE ROOM, le plus grand nanar de tous les temps. Comme quoi, il n’y a pas qu’une seule méthode pour devenir une légende !

Note du film : ★★★

Retrouvez tous les épisodes de CINECAST ici : http://cinecast.be/category/podcast/ 

Lien vers la page Facebook : www.facebook.com/cinecastbe/
Lien vers le compte Twitter : twitter.com/cinecastbe

Le Twitter de Guillaume : twitter.com/guiherinckx
Le Twitter de Thibault : twitter.com/thibaultvdw

Kingsman : Le Cercle d’Or

Kingsman, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

Il y a deux ans, le réalisateur Matthew Vaughn créait la surprise en sortant Kingsman : Services Secret, un mélange étonnant entre un James Bond avec Roger Moore et un épisode de Skins. Original, décalé et pour le coup très drôle, Kingsman soufflait un vent de fraîcheur sur les films d’espionnage. Il introduisait également le jeune acteur Taron Egerton dans le rôle d’Eggsy, ce caïd de banlieue devenu espion malgré lui sous la tutelle d’un Colin Firth transformé.

Pour ce second volet, la production semble avoir multiplié tous les ingrédients du premier film par deux. Deux fois plus d’action, deux fois plus de blagues, deux fois plus de personnages et même deux fois plus de services secrets puisque les « Statesman » américains s’ajoutent aux « Kingsman » anglais.

Si Le Cercle d’Or ne manque certainement pas de contenu et s’avère aussi divertissant que le premier, un sentiment de trop plein nous envahit dès les premières minutes. On ne peut que rire face à l’absurdité de certaines situations qui, malheureusement, ne nous surprennent plus. Les meilleurs moments restent ceux où l’on en apprend davantage sur le personnage d’Eggsy avec sa relation amoureuse ou encore sa complicité avec le personnage interprété par Mark Strong.

Comme beaucoup de suites, Le Cercle d’Or ne parvient pas à recréer la magie du premier volet. La faute à un scénario trop rempli et un manque de subtilité. Mais le plaisir de retrouver les Kingsman couplé avec les nombreux fous rires et scènes d’action impressionnantes en font un très bon divertissement. 

Note : 7/10