The Edge of Seventeen : un film d’adulescents

Nadine et Krista découvrent les joies de l’adolescence à 17 ans. Mais leur belle amitié est mise à mal lorsque la première apprend que la seconde sort avec son grand frère…

Critique du film ‘The Edge of Seventeen’

Malgré les apparences, The Edge of Seventeen n’est pas un film exclusivement pour les adolescents. Certes, il remplit cette fonction avec brio mais ne s’arrête pas en chemin pour nous proposer un lifting fort appréciable du genre souvent mal exploité.

Très bien écrit, ce film a le don de mettre des mots d’adultes dans la bouche des plus jeunes, un peu comme le faisait la série Dawson dans la fin des années 90 (Et oui, tu le sens aussi le coup de vieux ?). Dès lors, plutôt que de se retrouver dans des situation grotesques avec des dialogues édulcorés, nous sommes témoins de moments émotifs et sincères car réalistes.

Autre atout non négligeable, le soin apporté au développement des personnages. Dans la plupart des histoires d’ados, les personnages ne servent qu’à faire évoluer le héros ou l’héroïne. Ici, on comprend les motifs de presque chaque individu : du beau gosse qui profite de son look en passant par l’outsider et le ‘people’ qui masque son chagrin. Bien que tous assez classiques, ils ne tombent jamais dans la caricature, ce qui relève de l’exploit !

Enfin, en incarnant le personnage de Nadine à la perfection, la jeune actrice Hailee Steinfeld (20 ans) prouve ici qu’elle est faite pour rester après son rôle déjà fort remarqué dans True Grit des frères Coen. Quelque chose me dit qu’elle va se hisser doucement au même rang que Shailene Woodley et Jennifer Lawrence.

The Edge of Seventeen, c’est un regard d’adulte sur l’adolescence. Un flash-back 100% brut qui fait plaisir et mal à la fois, si vous voyez ce que je veux dire…

Note : 8 / 10